LES EFFETS DU KALARIPPAYAT SUR LA SANTE

  

Particulièrement complet et bénéfique pour la santé, voici un art qui renforce tous les systèmes et en particulier, l’immunité.

 

La fluidité et la rondeur des mouvements permet de s’assouplir très rapidement, d’accroître son endurance, ses capacités respiratoires mais aussi d’améliorer la circulation du sang et de la lymphe, et ce sans contraindre les articulations.

 

Les muscles ne travaillent pas de façon externe et superficielle mais en profondeur, en s’étirant et en s’allongeant et non en se contractant, ce qui évite certaines blessures souvent provoquées par à-coups, secs, carrés et plus traumatisants pour le système musculo-squelettique.

 

On peut travailler sur l’énergie de façon externe en favorisant le dépassement de soi par la vitesse et le soutien de l’énergie de groupe, mais aussi de façon interne, dans un ressenti plus proche du yoga.

 

Tout est énergie, dans l’air et en nous. Si celle-ci circule en l’individu, il relativise plus facilement sur ses problèmes au quotidien. Si le corps est renforcé, l’esprit l’est aussi : la concentration, la confiance en soi, le contrôle des émotions et un certain lâcher-prise viennent en quelques séances.

 

C’est aussi un art qui ne va pas sans spiritualité. Si en Inde le maître est une sorte de père spirituel muni d’une certaine autorité sur ses élèves, il n’en est bien sûr pas de même en Occident. Toutefois les valeurs morales que véhicule le Kalarippayat sont essentielles, applicables et universelles dans le sens où le comportement de la personne qui apprend est important.

 

Ainsi, en Inde, la pratique nécessite humilité, courage, patience, honnêteté, humanité, respect de la tradition et de l’enseignant mais aussi  respect de la nature, des animaux, etc.

 

En tout cela réside la dimension spirituelle du Kalarippayat.